Un Train d’Enfer – 5e enquête

Stéphane André Augsburger

Glovelier, 1938. Employé de la Compagnie des Chemins de fer du Jura, Antoine Jung, d’origine suisse allemande, s’est installé avec sa femme et ses deux enfants dans le village. L’intégration est difficile tant au niveau politique que personnel. Le « crapaud », sorcier local, envenime les choses et accuse la famille de mille maux. Le forgeron du village subit le même sort. Un meurtre, déguisé en accident, qui a lieu sur les rails du chemin de fer, va faire basculer la vie de nombreuses personnes et avoir des répercussions futures insoupçonnables. Antoine Jung, le forgeron et le curé du village de Glovelier vont s’installer à Tramelan pour commencer une nouvelle vie.

Tramelan, 2011. Antoine Jung profite des sa retraite avec sa femme. Leur fille Laura a des problèmes dans son couple : son mari semble distant et réagit bizarrement à certaines situations. Lors d’une ballade, le train transportant Antoine et sa famille est victime d’un sabotage. Une enquête est ouverte. Mais un nouveau meurtre plonge le village de Tramelan dans la stupeur.

Qui s’acharne sur Antoine Jung et sa famille ? La réponse semble remonter loin dans le passé et la police enquête pour relier à ce meurtre des faits vieux de plus de septante ans.

Stéphane Augsburger décrit avec justesse la difficulté de s’intégrer dans les villages ruraux et les haines familiales tenaces qui bouleversent plusieurs générations.

Une enquête palpitante qui vous trottera dans la tête si vous montez un jour dans le train rouge des CJ !

Editions du Roc

 

DESCRIPTION DU LIVRE

Format 13.4 x 20.5 cm 172 pages couverture papier Carta Integra satiné recto couché verso couché léger blanc 250 g/m² intérieur MunkenPrintCream 1.5 jaunâtre blanc 100 g/m² reliure avec couture au fil.

Parution mars 2019

CHF 22.00

Stéphane Augsburger
Stéphane Augsburger

Stéphane Augsburger est natif de Tramelan. Il a fait toutes ses classes ainsi que son apprentissage dans ce village et y exploite une boulangerie depuis une trentaine d’années avec son épouse. Il est père de deux filles et grand-père de quatre petits-enfants. Adepte de sport, il a pratiqué boxe, vélo, course à pied et triathlon, discipline dans laquelle il remportera une course régionale.
Avide de lecture, il se lance il y a six ans en autodidacte dans l’écriture. Passionné de romans noirs et de séries policières, il édite ses deux premières enquêtes en 2015 (« De Sang et de Glace » et « Les Volières »), puis une troisième enquête en 2016 (« Au rythme des Saisonniers »). Stéphane Augsburger n’avait pas encore vu le 3e opus sortir de presse qu’il avait déjà terminé son 4e manuscrit « Qui sème le vent… » Son 5e roman « Un Train d’Enfer » vient de paraître aux Editions du Roc. Une enquête palpitante qui vous trottera dans la tête si vous montez un jour dans le train rouge des CJ !